Place Gambetta : Mariannes et La Marseillaise

> Retour à la liste

Vie municipale, culture

Trois bustes en résine ont été installés jeudi dernier sur la place Gambetta magnifiquement rénovée. Ils sont sortis des Ateliers d'art de la Réunion des musées nationaux et du Grand Palais (RmnGP), à La Plaine Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

L'atelier de moulage, créé il y a plus de deux cents ans, conserve et exploite un fonds unique de 5 600 moulages issus des plus grandes collections européennes. Après moulage, les œuvres sont reproduites en bronze, terre cuite ou résine. L'atelier est dépositaire en particulier des moules originaux des Mariannes qui ornent les mairies. Le choix de la Ville s'est ainsi porté sur les Mariannes de Pierre-Marie Poisson (1876-1953), auteur d'un buste au style dépouillé et massif (1932), et de Georges Saupique (1889-1961), qui a réalisé là son œuvre la plus populaire (1946), une des représentations officielles de la IVe République. Cette incarnation de la République se complète d'une œuvre célèbre de François Rude (1784-1855), le Génie de la Patrie, également appelée La Marseillaise : un moulage en plâtre réalisé en 1898 d'après le groupe statuaire de Rude qui, sur un des piliers de l'Arc de triomphe, représente un épisode de la Révolution française, le Départ des volontaires de 1792 ; couverte du bonnet phrygien, les yeux exorbités et la bouche ouverte, il s'agit de la figure centrale, allégorie féminine du génie de la guerre qui appelle les hommes au combat.
Sur leur socle en granit, les trois bustes sont comme les premiers éléments d'un grand tableau : d'autres œuvres sont attendues dans ce paysage qui fait apparaître la place sous un jour complètement nouveau.