Budget et fiscalité

Budget

Le budget primitif 2019 de la Ville s'équilibre à 53,6 millions d'euros (30,3 millions pour le fonctionnement, 23,3 pour l'investissement). Les charges de fonctionnement sont maîtrisées et l'effort d'investissement demeure exceptionnel : il est de plus du double de la moyenne des villes de même strate, comme l'a indiqué Anne-Lise Dufour-Tonini, maire, lors du vote du budget, le 11 avril. Un chiffre est éloquent : à la fin de ce mandat, ce sont 76 millions d'euros qui auront été consacrés aux investissements. Parmi les grosses dépenses prévues en 2019 : 4 millions d'euros pour la voirie et les espaces publics, 795 000 euros pour l'église Saint-Martin.
Le premier magistrat a souligné la volonté d'entreprendre de la Ville, illustrée par la politique menée en faveur de l'emploi (150 dossiers traités par la cellule récemment créée) ou le lancement (le 24 avril) du Plan mercredi.
Pour financer ses investissements, la Ville bénéficie d'un taux de subventionnement moyen de 40 %. L'autofinancement s'élève cette année à 6,6 millions d'euros. Un emprunt de 2,5 millions d'euros est contracté, permis par les sorties d'annuités, et donc sans augmenter l'endettement de la ville.
Le produit de la taxe d'habitation va baisser de 65 % en 2019. Pour autant, les taux d'imposition communaux demeurent inchangés : 25,04 % pour la taxe d'habitation, 28,41 % pour le foncier bâti, 69,61 % pour le non bâti. Le produit attendu de la fiscalité directe locale est de 5,7 millions d'euros.