Nouvelle vie pour les galeries Picasso

> Retour à la liste

Vie municipale

Au 117 de la rue de Villars, la maison de justice et du droit se double désormais d'un bureau d'accueil de la police municipale.

Pour un coût de 500 000 euros - dont 280 000 euros couverts par des subventions de l'Etat et de la communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut -, c'est une rénovation-extension qui a été réalisée, rendant les lieux très fonctionnels. Extension opérée sur les anciennes galeries Pablo-Picasso, qui hébergeaient encore il y a peu la restauration de l'école Zola. Le nouvel ensemble ainsi obtenu a fait l'objet d'une inauguration le 4 décembre, en présence notamment du procureur de la République, Jean-Philippe Vicentini, de Bertrand Duez, conseiller à la cour d'appel de Douai, et du président du tribunal de grande instance de Valenciennes, Xavier Douxami. Devant ses hôtes, notre maire, Anne-Lise Dufour-Tonini, a insisté sur le travail partenarial qui a concouru à cette réalisation et le fonctionnement optimal qui en est attendu.

On recense dans notre pays quelque 140 maisons de justice et du droit (MJD). Leur vocation est de "garantir l'accès au droit à tous les usagers". Et la mission de leurs agents d'accueil se résume en trois mots : écouter, informer, orienter. A Denain, Martine Tichoux, véritable pilier de la "maison", l'exerce depuis bientôt quatorze ans. La greffière fait même un peu plus que cela, puisqu'elle intervient également dans les écoles élémentaires de la ville. Les deux personnes en poste ne travaillent pas seules. Les usagers peuvent y rencontrer, sur rendez-vous, avocat, notaire, huissier, conciliateur de justice, mais aussi PJJ (protection judiciaire de la jeunesse), SPIP (service pénitentiaire d'insertion et de probation), AJAR (Association pour la justice, l'accueil et la réinsertion, service d'aide aux victimes), Sauvegarde du Nord (médiation familiale), ainsi que les associations Ariane et Atinord (protection juridique des majeurs). Sont encore attendus dans les prochains mois le délégué du défenseur des droits, le CIDFF (Centre d'information sur les droits des femmes et des familles) et l'ADIL (Agence départementale d'information sur le logement). Cette liste déjà bien longue, Martine Tichoux est tentée de l'allonger encore, parce que les besoins sont là, en ouvrant les murs de la MJD à une association pour le droit des étrangers et à une association d'aide contre le surendettement.

117, rue de Villars. Maison de justice et du droit, ouverte du lundi au vendredi (de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h, 16 h 30 le vendredi). Tél. : 03 27 43 69 30 ; mail : mjd-denain@justice.fr
Numéro vert de la police municipale : 0805 14 10 17.