Carnaval

Carnaval 2

Fête incontournable du lundi de Pâques, le grand carnaval de printemps jouit d'un succès populaire qui ne se dément pas. Il en était cette année à sa 116ème édition !

L’histoire du carnaval remonte au XIXème siècle. Éprouvant un besoin d’évasion, les habitants de Denain se dévouent à la vie associative et aux comités des fêtes. Les festivités de la ville traduisent des moments de liberté.

1903 est l'année du lancement du carnaval. Le programme des festivités est alors affiné : concours de gymnastique, jeux comme le battage des œufs, bals populaires et grand feu d’artifice. On voit apparaître des défilés militaires jusqu’en 1914.

La renommée

Après la Seconde Guerre mondiale, 1947 est une année clé dans la poursuite des festivités. Le dynamisme de Denain n’est plus à prouver : puits de mine, port charbonnier, raffinerie de sucre, activités industrielles, commerce florissant, théâtre, musique, photographie, peinture et toutes sortes d’activités sportives... De manière concomitante, les défilés du Carnaval deviennent plus apprêtés.

Dans les années 60 et 70, la renommée du Carnaval augmente : engagement dans le cortège des "Acharnés" de Dunkerque, création de la société des Galibots devenue une fidèle du Carnaval, venue des Blancs Moussis de Stavelot (Belgique)... Les groupes étrangers se succèdent.

En 1991, est instituée une braderie le lundi de Pâques. En 1994, le comité organisateur du Carnaval s’élargit et prend le nom de comité Braderie-Carnaval ; l'année est aussi marquée par la création de l’élection de la reine du Carnaval.

En 2003, pour le centenaire, un programme étoffé voit le jour avec le retour des Blanc Moussis, la parade de nuit, l’illumination du centre-ville et le grand défilé composé d’associations locales et d’une vingtaine de groupes venus de France, des Pays-Bas, de Belgique, de République tchèque ou de Chine.

Carnaval 3

En 2012, le Carnaval a fait la part belle au tricentenaire de la bataille de Denain avec une première partie entièrement dédiée au folklore et une seconde composée de différents tableaux retraçant l'histoire locale.

Au fil des ans, les Denaisiens sont restés très attachés à leur Carnaval. Ils le montrent en se massant joyeusement sur le passage des troupes invitées, lesquelles empruntent le sillage des géants Cafougnette et Véronique et aussi désormais de leurs enfants Adèle et Tiot Galibot.

En 2019, le Carnaval a accueilli quinze groupes, notamment ukrainien, togolais, letton et finlandais.