Renouvellement de la ville : c'est signé

> Retour à la liste

Travaux

C'est une signature très attendue qui est intervenue ce 11 juillet à l'hôtel de ville de la Ville de Denain : la déclaration d'engagement de l'Etat et de ses partenaires en faveur de la ville, dans le cadre du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU). Une étape décisive, après la signature du protocole de préfiguration le 21 mars 2017.

Le Faubourg Duchateau avait le premier bénéficié de l'ANRU 1, pour une véritablemétamorphose du quartier, dans laquelle 106 millions d'euros ont alors été injectés. C'est maintenant sur le centre-ville et un peu au-delà que vont se pencher les fées de la rénovation urbaine : le projet court de la place Wilson à l'entrée de Lourches.

Pour ce geste très officiel, notre maire Anne-Lise Dufour-Tonini était entourée de Daniel Barnier, préfet délégué pour l'égalité des chances, Nicolas Grivel, directeur général de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), Frédéric Roussel, président du comité régional d'Action Logement, tandis que Pascal Jean et Olivier Capron représentaient respectivement la communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut (CAPH) et le conseil régional.

La manne dévolue au projet est estimée à quelque 130 millions d'euros. Dont 33 émanant de l'ANRU, 17 de l'agglo, 10 de la Ville et près de 7 de la Région.
"Les opérations peuvent démarrer", ont indiqué l'un après l'autre Nicolas Grivel et Daniel Barnier. C'est déjà fait pour la place Gambetta, où, grâce au NPNRU, la part à charge de la Ville ne sera que de 400 000 euros, sur un coût de 2,7 millions d'euros. C'est prêt à partir pour l'îlot Basly, où l'on entrera en phase concrète fin 2020. Pour le reste, il faut maintenant construire le projet : à cet effet, une "maison du projet" sera ouverte près de l'hôtel de ville. "On ne fait pas la ville sans les habitants", a souligné notre maire.

Des projets sont esquissés : à Basly, des habitations autour d'un îlot de verdure, avec des commerces et une résidence pour personnes âgées, et la réhabilitation-extension de l'école Condorcet ; place Wilson, la construction d'un groupe scolaire regroupant les écoles Emile-Zola et Victor-Hugo ; la réalisation d'une place devant l'hôtel de ville et d'un centre des arts tout à côté, dans l'ancien bâtiment France Telecom ; près de la place Gambetta, l'ouverture d'une maison de l'enfance et de la petite enfance...

NPNRU : Gambetta

Ce programme de renouvellement urbain va changer la ville et la vie. Sa mise en œuvre devrait s'étaler sur une dizaine d'années. Particularité de l'opération menée dans le centre ancien, l'habitat privé y est important : "Le logement social peut être une réponse pour un habitat qualitatif", indique le directeur général de l'ANRU. Le préfet pour l'égalité des chances envisage un autre aspect, pour des personnes qui seront appelées à travailler sur ce grand chantier : l'insertion sociale et professionnelle à laquelle il pourra donner lieu. Les enjeux sont bien multiples.