Le centre hospitalier en bonne santé

> Retour à la liste

Santé

Comment va l'hôpital ? Bien, comme en a témoigné la cérémonie de vœux qui s'est tenue le 24 janvier.

Certes, l'établissement, rayonnant sur un bassin de population de 130 000 habitants, n'échappe pas à un déficit d'un million d'euros et à un léger recul du nombre des naissances, mais qui n'est pas propre à la maternité de Denain. Ces vœux qui étaient les premiers d'Agnès Lyda-Truffier, arrivée comme directrice au mois de mai, au cœur d'une année marquée par l'autorisation accordée par l'Agence régionale de santé (ARS) d'installer un deuxième scanner et la concrétisation très attendue du projet de restructuration du bâtiment gériatrique, dont les travaux vont démarrer fin février-début mars. Mais l'on ne serait pas complet si l'on n'évoquait pas la rénovation de deux salles de bloc, celle du service de psychiatrie, la modernisation du plateau technique d'imagerie, la sécurisation des urgences.
En 2020, la nouvelle directrice veut renforcer les équipes médicales - dans la continuation de 2019, qui a vu notamment l'arrivée de deux urologues - et développer les complémentarités territoriales. "Nous devons profiter de la bienveillance du grand frère valenciennois", lui a fait écho notre maire Anne-Lise Dufour-Tonini, présidente du conseil de surveillance, qui s'est félicitée de cette "intelligence de territoire partagée". Comme il est de tradition, la cérémonie s'est achevée par la mise à l'honneur de médaillés et retraités. Parmi ces derniers, le couple Cochy, en retraite depuis le 1er juillet : Jean-Louis était directeur des soins et Cathy responsable du service patientèle, et leur départ simultané méritait bien ce salut particulier.

Couple Cochy