Plan 1 000 arbres

> Retour à la liste

Environnement & cadre de vie

Dans le cadre de l'accord de Paris sur le climat signé par les 195 États de la Convention-Cadre des Nations-Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) et parce ce que la municipalité est soucieuse de répondre à l'urgence climatique, la ville de Denain s'inscrit sur le plan « Un million d'arbres en Hauts-de-France » porté par le Conseil Régional.

Le projet vise à mobiliser les acteurs locaux en faveur du reboisement du territoire. Auprès de mon arbre, je vivais heureux… » chantait le poète George Brassens. Bien plus que de simples écrins de verdure, les arbres, facteurs d’épanouissement, sont une condition du bien-être en milieu urbain. La liste de leurs bienfaits est inépuisable…

La Région proposant un dispositif permettant de soutenir financièrement les opérations de plantations sur foncier public, la ville de Denain s'est portée candidate. Une délibération a été votée par le conseil municipal en ce sens en décembre 2020.

1-million-darbres-2-1024x538

Localement, sept parcelles sur une surface globale de dix hectares vont ainsi être valorisées. Diverses espèces d'arbres et arbustes seront plantées selon un choix établi en lien avec l'opération « Plantons le décor » : érable, aulne, chêne pédonculé, tilleul, hêtre, châtaigner, sureau noir, viorne, cornouiller sanguin... Les schémas de repeuplement boisé ont été élaborés en coordination avec le Parc Naturel Scarpe-Escaut. La plantation d'arbre améliore la qualité de l'environnement par la séquestration du carbone dans l'air, mais aussi parce qu'elle est propice au développement de la biodiversité, de l'amélioration du cadre de vie (notamment en milieu urbain) ou qu'elle aide encore à l'infiltration des eaux pluviales.

D. Bokalo (CR NDPC)

(Crédit Photo / D. Bokalo - Conseil Régional des des Hauts-de-France)

Depuis mars, la plantation de 1 092 arbres (au total) est réalisée par le service « espace vert & environnement » de la Ville. D'autres projets de plantation seront proposées dans les années à venir avec notamment le réaménagement de la partie sauvage du parc Zola.