PLU

En attendant l'entrée en vigueur sous peu du plan local d'urbanisme intercommunal (PLUI), le plan communal continue de faire foi.

La communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut a prescrit en octobre 2015 l’élaboration du plan local d’urbanisme à l’échelle des 47 communes. A l’issue de l’ensemble de la procédure (approbation envisagée au 31 décembre 2019), le plan local d’urbanisme intercommunal remplacera le plan local d’urbanisme communal.

Dans l’attente, les règles du PLU communal approuvé le 4 juillet 2006 restent celles à respecter dans le cadre des projets et travaux que chacun souhaite réaliser.
Les administrés peuvent retrouver le plan de zonage global de la ville 

Le PLU donne les grandes lignes d'aménagement de la ville à horizon de dix à vingt ans, puis transcrit sur cette base la réglementation applicable au territoire : les grandes règles de construction, retraits, prospects, couleurs, hauteurs, densité, etc.

Les administrés peuvent retrouver et visualiser le plan de zonage global de la ville ci-contre 

Il est divisé en 4 types de zone : 

En lien avec ce document de planification, plusieurs documents stratégiques sont à citer :

  • le schéma directeur d'urbanisme (SDU) ou schéma de cohérence territoriale (SCOT) détermine à l’échelle de l'arrondissement de Valenciennes un projet de territoire visant à mettre en cohérence l’ensemble des politiques sectorielles en matière d’urbanisme, de déplacements et d’équipements commerciaux
  • le plan de déplacement urbain (PDU) du Valenciennois détermine l’organisation du transport des personnes et des marchandises, la circulation et le stationnement
  • le programme local de l'habitat (PLH) communautaire de la Porte du Hainaut programme les différents investissements et actions en matière de logement
  • le PPRI (plan de prévention des risques d’inondation) de la Selle, élaboré par l’Etat, s’impose au document d’urbanisme communal comme servitude d’utilité publique (avec zonage et règlement spécifique) en matière de risque d’inondations
  • le PPRM (plan de prévention des risques miniers), élaboré par l’Etat, s’impose au document d’urbanisme communal comme servitude d’utilité publique (zonage et règlement spécifique) en matière de risque minier.