Travaux

La place Gambetta, une des places emblématiques de la ville, est en cours de requalification. D'importants travaux de restauration ont été engagés sur plusieurs années à l'église centrale, sur la place Wilson.

Place Gambetta

Colonnes Gambetta

La place Gambetta va redevenir cette place verte qu'elle était jadis. Mi-mai ont débuté les travaux d'aménagement de l'espace central, réalisés par l'entreprise Jean-Lefebvre. L'avancement du chantier a engendré des modifications de stationnement et de circulation à compter du 15 juillet, pour une durée d'environ deux mois. La voie Sud est fermée. Les usagers sont invités à utiliser les zones de stationnement disponibles à proximité, notamment les deux parkings aménagés en amont de ces travaux rues Jules-Mousseron et Lazare-Bernard, ainsi que celui de l'impasse Désiré-Mégueule.

Eglise Saint-Martin

Eglise Voute

L'église Saint-Martin a été fermée au lendemain des fêtes de Pâques et les offices répartis entre Sainte-Marie et Wavrechain-sous-Denain. Jusque-là, la cloison séparant le choeur, où se concentrait le chantier de restauration, du reste de l'édifice permettait de les maintenir, avec un autel provisoire. Et seules les deux grandes rosaces du transept devaient être traitées. Mais il en va d'une restauration que la nécessité peut s'imposer d'aller plus avant dans les travaux, au fil de découvertes. Ce constat a ainsi été fait, en les examinant de plus près grâce à l'échafaudage extérieur, que les rosaces de format inférieur, au nombre de douze, présentaient un état de dégradation rédhibitoire. Décision a donc été prise de les démonter également. En l'état, il n'est pas prévu pour ces dernières de créer de nouveaux vitraux. A la place, sont posés des châssis en aluminium laqué avec un verre transparent à l'intérieur. Avant cela, la bourre, elle-même altérée, a été enlevée sur les ébrasements, laissant apparaître la brique. Ces travaux complémentaires, et la poussière qu'ils généraient, ont donc conduit à la fermeture de l'église et à la mise en place de protections. Elle rouvrira une fois qu'auront été posés les derniers châssis ainsi que les pics anti pigeon et démontés les échafaudages. Réouverture d'ores et déjà fixée au 4 août, après un nettoyage prévu les 22, 23 et 24 juillet.

Des châssis neufs ont également été installés dans la partie basse de l'édifice, où un lavage a suffi, là, à donner un nouveau lustre aux vitraux. Pendant ce temps, à quelque 680 km de Denain, a été entrepris un autre travail : la création des six vitraux du choeur, dans l'atelier de Jean-Hugues Harbonnier à Lanvénégen (Morbihan). Un vitrail demande à lui seul douze semaines de réalisation. Les premiers seront livrés en février 2020.